CJUE, 17 avr. 2018, aff. C-195/17, Helga Krüsemann e.a. c/ TUIfly Gmbh : L’absence spontanée d’une partie importante du personnel navigant (« grève sauvage »), qui trouve son origine dans l’annonce surprise par un transporteur aérien effectif d’une restructuration de l’entreprise, à la suite d’un appel relayé non pas par les représentants des travailleurs de l’entreprise, mais spontanément par les travailleurs eux-mêmes qui se sont placés en situation de congé de maladie, ne relève pas de la notion de « circonstances extraordinaires ».